Moto, scooter, véhicule spécial, bus : le covering d’un extrême à l’autre

Le covering désigne le fait de recouvrir son véhicule d’un film imprimé. L’application peut être partielle ou intégrale. Elle concerne le plus souvent la carrosserie et les vitrages. Tous les types de véhicules peuvent en bénéficier : vélos-city-tours, tuk-tuk, scooters, motos, voitures particulières, camionnettes, bus, etc. Dans cet article, intéressons-nous aux principaux atouts du covering sur les motos et les bus.

Pourquoi couvrir ces véhicules ?

Le covering présente bien des avantages. Premièrement, il préserve des microfissures la peinture d’origine du véhicule ou encore des incidents minimes, par exemple les rayures. Il permet également de protéger de manière efficace les vitrages ; deuxièmement, il favorise la métamorphose du véhicule. Le covering permet en effet de changer entièrement de couleur sans passer par la phase peinture. Et comme le film est amovible, le relooking reste réversible. On peut ainsi s’autoriser une déco originale avant la revente du véhicule. Enfin, le covering en impression numérique peut également servir de publicité sur le véhicule, et dès que l’on n’en a plus besoin il suffit de retirer le film.

Les spécificités du covering carrosserie moto et scooters

Pour couvrir les carrosseries des motos et des scooters, on utilise généralement du vinyle carbone, du vinyle micro perforé mat ou thermoformable. Ces autocollants conviennent à toutes sortes de surfaces.

Pour appliquer ce type de covering, quelques étapes cruciales sont à respecter. La première étape consiste à réunir tout le matériel nécessaire à l’application du vinyle (notamment : sèche-cheveux ou décapeur thermique,  colle forte dite maroufle, ciseaux, cutter, lingettes nettoyantes et dégraissantes ou produit à vitres et bien sûr le film covering en carbone 4D). La seconde étape concerne le nettoyage de la surface à appliquer afin d’éviter les bulles. La découpe du vinyle vient en troisième étape. A la quatrième étape, on découpe et maroufle sans chauffe les surfaces planes. Et une fois la découpe ajustée, on passe à la cinquième étape : chauffer le vinyle tout en marouflant les coins. Cette étape est délicate car elle demande une certaine dextérité. Et enfin, on affine les contours avant le montage final.

Les spécificités du covering de bus

Le covering de bus est aujourd’hui une forme courue de communication. Cette solution est à la fois innovante et pertinente.

Le bus offre une grande surface pour le covering ; à titre d’exemple il est possible d’opter pour un marquage complet : les adhésifs recouvriront l’ensemble des surfaces du véhicule, toute la carrosserie, les vitres (excepté le pare-brise). Il est également possible d’appliquer des adhésifs microperforés qui permettent de voir depuis l’habitacle vers l’extérieur du bus. Pour ce cas précis, il n’est pas juste question de couvrir le bus de visuels imprimés mais de concevoir un graphisme harmonieux. La conception de ce graphisme doit être adaptée, à la fois à la structure du bus et à l’image de l’entreprise mise en avant.

Pour pouvoir être efficace, le covering doit tirer parti des formes du bus. Le choix des matières trouve également son importance, comme par exemple  l’utilisation des adhésifs «coulés» qui s’appliquent à chaud. La pose doit être réalisée par des professionnels qualifiés et expérimentés.

Source image mise en avant: © Harley Davidson – Unsplash

Share and Enjoy !

0Shares
0 0
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *