Véritable révolution dans l’univers du transport, les véhicules sans permis se sont fait une place bien méritée dans les cités. Les grands noms de l’industrie automobile, tels que les français Renault et Citroën ou encore Honda avec son Prototype Micro Commuter (encore en test au Japon), ont su donner de la superbe à ces nouveaux moyens de mobilité disruptifs. Ces derniers séduisent par de nombreux aspects car ils s’adaptent, en partie, aux problématiques actuelles dans une société en constante mutation. Et surtout, ce sont d’excellents supports publicitaires, covering à moindre coût bien que plus regardées par les potentiels clients qu’un covering sur une berline plus rare.

Technologique et écologique, ces petits « cubes » mobiles apportent une réponse environnementale avec leur moteur électrique qui garantit zéro émission. D’un point vue social, ces petits véhicules offrent une solution aux personnes et aux entreprises basées en zone urbaine. Ils séduiront les particuliers qui n’ont pas encore le permis de conduire. La prise en main est rapide et fluide. Son modeste gabarit lui permet de se garer facilement ; de plus il participe au désengorgement des centres urbains qui sont pris d’assaut par des véhicules plus ou moins encombrants. Son prix d’acquisition est intéressant ainsi que les coûts engendrés pour son entretien.

AMI, Twizy des véhicules urbains malins

AMI de Citroen et Twizy de Renault, ces modèles actuellement disponibles  sont adoptés par une communauté majoritairement urbaine qui se voit jouir d’une liberté inégalée. Notons qu’en France, la réglementation stipule que  ces quadricycles sans permis ont le droit de posséder un moteur de 6KW, donc environ 8 chevaux, et que leur poids est limité à 425 Kg.

Le Twizy avec un look particulier, entre scooter et voiture, possède 2 places, il est électrique. Idéal pour des déplacements en zone urbaine, ce quatre roues se distingue par son apparence futuriste. Il est doté d’une vitre frontale intégrale, d’une carrosserie enveloppante avec des portes à ouverture en élytre. Le design de Twizy rime avec sécurité. Ses portes sont des supports propices à la pose de stickers, pour promouvoir son lancement par exemple.

Avec son moteur électrique 5ch, limité à 45km/h, le Twizy de Renault est ainsi considéré comme un quadricycle léger à moteur catégorie L6a et il est accessible dès l’âge de 14 ans, sans permis pour les titulaires du BSR (Brevet de Sécurité Routière). Avec une autonomie de 100 km, les trajets courts seront privilégiés. Le prix de départ du modèle Twizy Life s’élève à 10 000 euros.

À première vue, AMI, ce petit véhicule cubique électrique, aurait tout d’une grande dans sa catégorie. Ce modèle ultra-compact de Citroën a été conçu avec un nombre limité de pièces, souvent symétriques. Les boucliers à l’avant et à l’arrière sont similaires ainsi que les deux larges portes qui sont également identiques. Ces dernières proposent une ouverture classique avec leurs vitres fixes semi-battantes. Elles sont de vrais supports pour envisager un covering qui permet  de personnaliser son AMI.

Forte d’un habitacle complet, AMI assure une sécurité et un confort intérieur inégalés pour un véhicule de ce type. Notons par ailleurs que l’intérieur est à la pointe de la technologie avec une prise USB, indispensable pour accéder et naviguer sans interruption avec son smartphone et ainsi, utiliser l’application My Citroën via le boîtier connecté DAT@AMI (optionnel) pour accéder à toutes les données du véhicule (autonomie restante, kilométrage, temps restant pour une recharge à 100%, notifications entretien). Enfin, à bord, de nombreuses zones de rangements sont disponibles, dont une située aux pieds du passager qui peut accueillir une valise de taille cabine ainsi qu’une autre à l’arrière, pour assurer des trajets optimum et utiles.

Au même rang que le véhicule de la marque au losange, sa vitesse est limitée à 45 km/h. AMI se destine principalement à la circulation en agglomération pour 75 km d’autonomie. Accessible dès l’âge de 14 ans avec obtention du BSR en poche, elle est vendue à partir de 6 900 euros.

Personnaliser ces micro véhicules

Chaque carrosserie est personnalisable grâce au covering ou au wrapping, les modèles Twizy et AMI ne dérogent pas à ces modes ; tant bien même que les fabricants proposent des couleurs ou d’autres visuels par défaut. Les particuliers peuvent customiser ces modèles en passant par des prestataires externes compétents.

La dimension réduite des espaces de carrosserie à personnaliser et les designs différents des véhicules plus traditionnels demandent une attention particulière et des processus d’applications maîtrisés et cela à coût réduit. Nous vous invitons à nous contacter via notre formulaire pour en parler et nous vous mettrons en relation avec un professionnel du covering dans votre région.

Source : Image mise en avant © Hans, Pixabay

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *