car covering

Le car covering dans les règles de l’art : mode d’emploi

Opter pour le covering afin de changer l’apparence d’un véhicule représente bien des avantages. Comparée à une peinture intégrale réalisée par un professionnel, cette alternative pour les amateurs de personnalisation s’avère moins onéreuse. Elle permet d’avoir un look adapté à toutes activités et envie tout en s’économisant les démarches fastidieuses comme éviter les démarches parfois chronophages pour modifier sa carte grise à la préfecture. Zoom sur les bonnes pratiques pour maîtriser l’art du car covering.

Comprendre le covering

Le terme covering désigne le fait de recouvrir partiellement ou totalement le véhicule d’un film adhésif (les vitrages ou l’ensemble de la carrosserie). L’objectif principal du car covering consiste à transformer l’aspect extérieur de sa carrosserie pour diverses raisons. Tout d’abord, la métamorphose de la carrosserie de son véhicule en changeant sa couleur sans passer par la case peinture. Cela permet une décoration à la fois personnalisée et originale. Cette pratique peut aussi servir de support publicitaire efficace. De nombreuses entreprises utilise à ce revêtement comme moyen communication impactant. De plus, cette méthode permet de conserver et de protéger la peinture d’origine des tracas matériels de la ville dont les micro-rayures, incidents minimes etc.

Quelles sont les bonnes pratiques pour couvrir sa voiture

Pour faire un car covering dans les règles de l’art, il faut en premier lieu s’assurer d’avoir une surface plate afin d’éviter les plis. Il faut pour cela en amont reboucher les fissures ainsi que les dommages sur la peinture d’origine avant l’application du revêtement. En second lieu, nous devons nous préoccuper des conditions extérieures pour une application propre du film Elle protégera contre la poussière, les saleté et autres tâches.

L’adhérence optimale du film sur le support dépend étroitement de la température ambiante. La température extérieure requise pour la pose doit environner les 20 degrés. Sous une grande chaleur ou fraîcheur, les films peuvent se dilater ou se contracter, d’où la dégradation du motif. Et celle-ci apparaît en quelques heures seulement sur le véhicule.

Pourquoi faut-il passer par un professionnel

Film brillant pour car covering © Amazon

Le car covering ne s’improvise pas. La pose du film suppose à la fois de solides bases et d’un matériel adéquat. Elle doit être calibrée aux millimètres près et ce sans toucher à la carrosserie initiale. La difficulté peut survenir dès l’utilisation du décapeur thermique pour thermoformer le film afin qu’il épouse parfaitement les moindres contours du véhicule. Enfin la découpe figure parmi l’un des exercices les plus périlleux.

Les professionnels sont à même de garantir une transformation éloquente et maîtrisée du véhicule. La nuance entre un car covering façonné à celle d’un revêtement originale mate, à titre d’exemple, réalisée par un constructeur est quasi invisible. Le film ressemblera (à s’y méprendre) à une carrosserie d’origine.

Pour enlever le film, il est également préférable de faire appel à un professionnel au risque d’abîmer la carrosserie. Et histoire de préserver cette dernière, il faut attendre une bonne semaine avant l’application d’un nouveau film. Contactez-nous pour tous renseignements à ce sujet ou un devis gratuit.

Source image mise en avant: Jesse Collins, Unsplash

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *